Envie de trek ?

Le trek est une forme d’itinérance. Il s’agit d’une marche longue et rythmée qui nécessite une bonne forme physique. Généralement, cette activité exigeante se pratique en autonomie, c’est à dire vous et votre sac à dos (qui contient que le stricte minimum bien sûr !) 

Qu’est-ce que le trek?

Le mot “trek” d’origine arabe, néerlandaise et africaine signifie le chemin et le voyage.

Aujourd’hui, le trek est une activité physique qui nécessite plusieurs qualités : l’autonomie, de la patience et de l’endurance. Et oui, parce qu’un trek n’est pas une balade de plaisance, il s’agit d’une randonnée pédestre rythmée qui se caractérise par sa longue durée. Cette activité va de pair avec l’environnement puisque puisqu’elle vise à l’exploration d’endroits reculés ou protégés.

Certains treks sont des traversés de lieux ou des boucles pour rejoindre leur point de départ. Les niveaux de difficultés sont variables selon les destinations, l’autonomie des trekkeurs, le climat, la charge du sac à dos mais aussi selon la motivation de chacun !

Idée reçue : faire un trek ne veut pas dire que l’hébergement se fait exclusivement sous tente. Des hébergements “rudimentaires” peuvent être sollicités durant le trek comme les bivouacs, refuges ou même chez l’habitant.

Découvrez le trek en autonomie.

Où trekker ? 

Vous pouvez trekker dans de nombreuses zones et dans le monde entier. Mais certains environnement sont plus plébiscités que d’autres :

  • Les déserts : le Sahara tunisien et marocain, désert de Ténéré (Niger) et le désert de la Namibie qui possède les dunes les plus hautes du monde. Au Brésil, il est très commun de faire un trek de quelques jours au milieu des dunes des Lençois Maranhenses.

  • Les hauts plateaux : l’Altiplano bolivien, le Tibet Oriental et central. Dans le Nordeste brésilien, ne manquez pas de randonnée au cœur de la région montagneuse Chapada Diamantina où vous vous émerveillerez devant ses magnifiques canyons et cascades.

  • Les terres polaires : le Grand Nord Canadien par exemple qui est plus accessible que la Sibérie.

  • Les zones montagneuses : La Cordillère des Andes, le Haut Atlas marocain, l’Annapurnas (Himalaya) au Népal qui réunit les plus grandes montagnes du monde, et la Vallée Sacrée de Cusco. Lors d’un voyage au Brésil, ne manquez pas l’ascension du Mont Roraima à la découverte de ses paysages lunaires. Il marque la frontière entre la Guyane, le Venezuela et le Brésil.

L’endroit le plus connu pour ce genre d’activité est surement la montagne. Leur dénivelé important vous donne des défis et vous raffolez ça. Sans oublier qu’une fois l’objectif atteint, vous avez une vue magique qui surplombe toute la plaine, sympa non ?

 Comment organiser son trek ?

Pour organiser son trek, il faut d’abord savoir à quel période de l’année vous voulez partir. Vous pourrez ensuite vous renseigner sur le climat de la destination ainsi que son environnement : cela vous donnera un aperçu de la difficulté.

Il est déconseillé de partir seul même si c’est surement l’envie de la majorité des trekkeurs : il est fort probable que vous puissiez vous perdre. Il est recommandé d’étudier longtemps à l’avance les parcours empruntés, de demander de l’aide à des agences spécialisées sur place et même de réserver un guide qui vous encadrera durant votre séjour. Cette dernière solution est le moyen le plus économique pour vous mais c’est aussi la solution qui vous fera découvrir l’authenticité des lieux et des populations locales.

Et enfin, équipez-vous convenablement ! Optez pour un sac à dos adapté à votre morphologie que vous pourrez supporter plusieurs jours d’affilés. Faire son sac à dos n’est pas une chose facile car il vous sélectionner QUE le nécessaire : tente et duvet, vêtements chauds, imperméables et respirants, gourde, boussole, trousse à pharmacie. Sans oublier, de bonnes chaussures de marche que vous aurez probablement à vos pieds dès votre départ.

Il est important d’emporter que le stricte nécessaire dans son sac à dos pour ne pas qu’il soit trop lourd.

Trekker en Amazonie ?

Trekker en Amazonie est possible mais pas recommandé pour plusieurs raisons : il s’agit de la plus grande forêt du monde et il est dangereux d’y organiser un trek :

  • Le climat tropical est un mélange de chaleur et d’humidité. Celui-ci accentue les risques de déshydratation et de fatigue.

  • Une connaissance du terrain est obligatoire pour ne pas se perdre dans cette vaste étendue d’arbres.

  • L’évacuation pour soucis médical est compliqué. Celle-ci nécessite de sortir de la forêt et d’attendre un bateau pour vous rapatrier à la ville la plus proche : les premiers soins ne seront pas pratiqués dans le délai.

  • Le trek implique un traçage à la machette dans la forêt et donc de la déforestation.

Le trek peut être une belle manière de découvrir une destination mais ce n’est pas la manière la plus éthique et sécurisée pour découvrir l’Amazonie. Cependant, des alternatives sont développés pour vous permettre de passer un séjour en pleine immersion dans la plus grande forêt tropicale du monde. Heliconia Amazonia Turismo vous propose des séjours respectueux de l’environnement où vous pourrez découvrir l’Amazonie. Embarquez en croisière où vous aurez l’occasion de pratiquer des activités pour découvrir la vie des locaux et où vous pourrez randonner en forêt durant quelques heures, tout en bénéficiant des savoirs de nos guides locaux.

Voici le genre de chemin qui doit être ouvert pour pouvoir se balader en forêt.

Le blog de Heliconia