Les plantes épiphytes en Amazonie

Lors de votre séjour en Amazonie, vous aurez la chance de pouvoir découvrir une flore exceptionnelle. Dans la forêt, certaines plantes attiseront votre curiosité, c’est le cas des plantes épiphytes. S’il s’agit d’un spectacle rare sur la planète, les plantes épiphytes sont incroyablement nombreuses dans les forêts tropicales. Cela nous rappelle à quel point la forêt amazonienne offre une diversité florale sans pareil.

Qu’est ce que les plantes épiphytes?

Les plantes épiphytes sont des plantes qui vivent sur d’autres plantes (“épi “ signifie “sur” et “phytum “ désigne “la plante”).  Leur relation est davantage symbiotique que parasitique puisque, en général, l’épiphyte ne porte pas préjudice à la plante hôte: les deux partenaires en tirent un bénéfice mutuel. Nous allons voir ici quelles stratégies ont développé ces plantes pour subvenir à leurs besoins en eau et en nutriments, en l´absence de sol.

On retrouve plusieurs espèces de plantes epiphytes en Amazonie, celles que l’on observe le plus souvent sont les Orchidacées, les Broméliacées et les Ptéridophytes (ou fougères). Nous ne parlerons ici que de ces deux premières familles de plantes vasculaires, en évinçant les mousses et les lichens, déja connus sur toute la planète pour pousser en l´absence de sol.   

Comment survivent les plantes epiphytes?

L’apport en eau des plantes epiphytes peut se faire selon plusieurs modèles. Dans certains cas, les feuilles de la plante constituent un creux, ce qui lui permet de stocker l´eau de pluie. Dans d’autres cas, notamment chez les Orchydées, les plantes absorbent l’eau grâce au velamen, une structure entourant les racines aériennes. Celui-ci est formé d’un nombre variable de cellules mortes qui vont stocker l’eau de pluie et absorber l’humidité de l’air afin d’apporter à la plante l’eau dont elle a besoin.

L’azote est un second élément solvant important pour la croissance des plantes. Il est généralement puisé dans le sol, au niveau des racines. Certaines plantes épiphytes ont la capacité de créer une symbiose avec des bactéries capables de de fixer l´azote atmosphérique, qui est ensuite capté par la plante. D’autres plantes ont élaboré un réseau dense de racines afin de récupérer la matière organique des feuilles mortes tombées des arbres.

Si vous êtes curieux de voir ces plantes épiphytes et bien d’autres merveilles que nous offre la forêt, n’hésitez plus et venez profitez d’un séjour en Amazonie avec Heliconia Amazônia Turismo!

Nous tenions à remercier tout particulièrement le professeur Etienne Basquin, agrégé des Sciences de la Vie et de la Terre, pour cette contribution à notre blog.

Le blog de Heliconia

Dimanche 09 juin 2019
trek-autonomie-backpack
Lundi 20 mai 2019
Lundi 01 avril 2019
Dimanche 24 février 2019